Sur un fil de la toile #9-4 | La censure, l’outil le moins légitime et efficace pour protéger la démocratie

boxeurLe prix du ticket n’a pas changé. Pas moins de quarante euros. Les places inoccupées se comptent sur les doigts de la main. (Le Point, Nous sommes retournés voir Dieudonné à La Main d’or, le 19.02.2014)

Comme je l’avais prévu: Dieudonné fait toujours aussi salle comble et son spectacle Asu Zoa n’est qu’une version “soft” du Mur, expurgée des parties les plus problématiques du point de vue légal. Ou plus exactement, il n’a fait que les remplacer par des allusions et des insinuations.Or, il n’y a pas de lois contre les sous-entendus!  Continue reading

Categories: Français, pulling on a web string | sur un fil de la toile, Quid dicis?, Unwinding the thread | Dérouler le fil | Tags: , , , , , , , , | Leave a comment
 
 

Sur un fil de la toile #6-3 | Allô, allô, les chrétiens? C’est pour quand les manifs contre l’horreur?

Preacher_Frame_transDans un billet récent publié sur le site des Observateurs.ch et intitulé: Allô les musulmans ? C’est pour quand les manifs contre l’horreur?, Mireille Vallette s’est fendue d’un appel aux musulmans à manifester contre une série d’exactions commises au nom de l’islam en quatre jours! On a droit à une espèce de liste de cas pris en vrac dans plusieurs pays du monde et reflétant pourtant diverses circonstances, comme si toutes ces situations se valaient simplement parce que les auteurs de ces horreurs se revendiquent de l’islam. Qu’est-ce que des musulmans des Balkans, de Turquie et du Maghreb, qui constituent la majorité des population se considérant de culte et/ou de culture musulmane en Europe ont à voir avec les cinglés de la dynamite et de la machette qui occupent le nord du Mali? En quoi devraient-ils répondre de ce que font le Qatar ou Al-Qaida ou même encore quelques individus échaudés qui versent leur bile sur Internet à propos d’un coup de pub qui leur reste en-travers de la gorge? Pas grand-chose à priori. Mais, pour Mireille Valette, qu’ils se considèrent comme musulmans suffit à tous les mettre dans le même sac. De fait, ne semblent mériter sa confiance que des musulmans apostats et/ou descendant quotidiennement manifester contre non seulement des attentats ou des violations flagrantes des Droits Humains dans certains pays lointains, dont ils ne sont souvent même pas originaires, mais aussi contre la moindre expression d’idées certes réactionnaires, mais tout ce qu’il y a de plus légal, par certains radicaux intégristes. Mais s’il fallait descendre dans la rue chaque fois qu’un réac’ s’exprime sur la toile, nous ne ferions plus grand-chose d’autre! Et autant dire qu’elle ne fait probablement confiance qu’à de très, très rares musulmans!

Continue reading

Categories: Français, pulling on a web string | sur un fil de la toile, Unwinding the thread | Dérouler le fil | Tags: , , , , , , , , ,

Polyarthrite rhumatoïde, Homéopathie, Consultation et Remède

Originally posted on Faisons Avancer Le Schmilblick:

La polyarthrite rhumatoïde est une maladie dégénérative inflammatoire chronique, évoluant par poussées vers la déformation et la destruction des articulations atteintes. Son évolution s’étale sur des dizaines d’années, se faisant par poussées, entrecoupées de rémissions de rythme et de durée imprévisibles.

Arthrite rhumatoide – articulations touchées de la main

Cette évolution fait de cette maladie un candidat idéal pour le sophisme post hoc ergo propter hoc et donc le recours aux médecines alternatives et complémentaires (CAM en anglais). Le traitement de fond consiste en l’utilisation d’un ensemble de différentes molécules regroupées sous le nom de DMARD (disease modifying anti-rheumatic drugs). Leur but est de contrôler les manifestations inflammatoires cliniques de la maladie et à freiner son évolution destructrice. Malheureusement, leur efficacité est variable et ils ne sont pas toujours bien tolérés. Dès lors, en plus du traitement de fond, d’autres traitements sont ajoutés en combinaison. Bref, c’est à…

View original 419 more words

Categories: Unwinding the thread | Dérouler le fil | Leave a comment

Au fil de mes lectures #23 | La dictature de la volonté populaire

Ariane Beldi:

Commence tout juste? A mon avis, cela fait un moment que cette logique de “dictature de la volonté populaire” se répand progressivement, occupant toujours plus de terrain dans l’espace public et les imaginaires citoyens, notamment grâce à un discours sur la sacralité de la “vox populi”, martelé systématiquement depuis maintenant plus de 20 ans par les nouveaux populistes à la sauce UDC! Celui-ci n’est pas colporté uniquement par les ténors de ce parti, mais aussi par une nébuleuse d’”intellectuels”, souvent amis, champions auto-proclamés du “politiquement incorrect”, qui soutiennent cette “fiction du peuple” (comme le décrit justement le sociologue français Raphaël Logier dans son dernier ouvrage) à l’aide de l’aura d’autorité que leur confèrent leurs titres, et participent activement à sa diffusion aussi bien dans les médias “établis” que sur le Web. Parce que contrairement à ce qu’ils aiment à prétendre, ils ne sont de loin pas censurés. En effet, ils sont même parmi les intellectuels suisses les plus médiatisés, quand ils ne font pas  carrément partie du Who’s Who national! Et même s’ils ne sont pas légions, cette configuration socio-médiatique rend leur pouvoir de nuisance inversement proportionnel à leur nombre absolu.

Originally posted on Béquilles:

Oulààà, voilà que je ne me souviens plus de ce que j’avais voté sur l’initiative Minder – celle qui bride le salaires et bonus excessifs des patrons en donnant plus de pouvoir aux actionnaires. Pourtant, j’avais bien suivi la campagne, interviewé Thomas Minder et son principal adversaire Dominique Biedermann. En secouant mes neurones, je crois que j’avais glissé un “non” dans l’urne, parce que l’outil me paraissait mal adapté à l’usage, en soi louable, qu’on prétendait en faire.

Pourquoi m’attarder sur ce cas personnel d’Alzheimer politique? Parce qu’il me paraît symptomatique du malaise que vivent les démocraties d’aujourd’hui, y compris la démocratie directe à la Suisse.

Le sentiment dominant est celui de l’impuissance. A quoi bon voter, se demande le citoyen moyennement motivé? “Ils” n’en font de toutes façons qu’à leur tête, et même quand “ils” ont encore quelques restes de bonne volonté, la complexité du monde globalisé les émascule. Le divorce entre la population…

View original 1,345 more words

Categories: Français, Quid dicis?, Reading along | Au fil de mes lectures, Unwinding the thread | Dérouler le fil | Tags: , , , , , | Leave a comment

Au fil de mes lectures #22 | Islamisme et secte: même combat

Voilà un article sur Slate.fr dont le contenu serait probablement écarté d’un revers méprisant de la main par nombre de contempteurs de l’islam se proclamant “politiquement incorrect”! En effet, il ose poser la question, probablement complètement incongrue à leurs yeux: Les ados djihadistes français sont-ils des criminels ou des victimes? Sa conclusion devrait ainsi leur sembler particulièrement ébouriffante:

A partir de ce diagnostic, la justice devra faire la distinction entre une personne  victime du système et un indvidu responsable de sa radicalisation. Une disctinction qui ne s’applique par aux adolescents: «si c’est un mineur, il est juridiquement défini comme vulnérable donc il n’est pas condamné», martèle Catherine Picard. Dans tous les autres cas, même s’ils sont reconnus comme étant sous emprise mentale, ils devront purgé leur peine. «Ces jeunes endoctrinés ne sont pas partis acheter une baguette de pain. Le rapport à la loi fait aussi partie des techniques pour travailler le retour au principe de réalité», explique Dounia Bouzar.

Pour encadrer et appréhender leur retour, les spécialistes proposent diverses solutions: notamment la mise en place de groupes de réflexion animés par des imams et des psychologues pour qu’ils repprennent pied dans le monde réél et éviter qu’il fasse l’amalgame entre l’islam et le djihadisme. Pour l’anthropologue, «il s’agit non pas de les assigner à un rôle de terroriste mais tout de même de les responsabiliser, c’est à dire de leur faire prendre conscience des conséquences que leur action aurait pu provoquer dans la vraie vie». L’islamophobie rampante rend cette mission difficile. «En France, l’ennemi fédérateur est le musulman, force maligne, impotente, imposante, contre laquelle il faut se défendre», constate Raphaël Liogier, sociologue à Sciences Po et auteur du livre «Ce populisme qui vient».

Dans ce contexte, l’opinion publique aurait dû mal à accepter que le djihadisme puisse être une secte et que les jeunes qui partent combattre puissent être des victimes. «Par définition, les personnes qui sont happées par des sectes sont considérées comme faibles psychologiquement. En France, on a besoin de considérer les djihadistes comme responsables de leurs actes car ils sont l’expression du Malin. En les considérant comme forts et non pas comme faibles, ils ne peuvent pas avoir pour nous le statut de victimes.»

Une analyse qui pourrait expliquer l’absence de soutien des institutions aux parents. «Lorsqu’ils demandaient de l’aide, on leur a longtemps répondu qu’ils devaient accepter que leur enfant se soit converti, ou “soit devenu plus musulman” qu’eux-mêmes», rapporte Dounia Bouzar. Pour pallier ce manque, l’anthropologue a mise en place des centres de prévention contre les dérives sectaires liés à l’islam en attendant que le gouvernement s’empare de cette problématique.

Or, des sites néoconservateurs comme Riposte Laïque, Résistance républicaine, France de Souche, Dreuz.info, l’Observatoire de l’islamisation, les Observateurs.ch, Boulevard de l’Islamisme etc., passent une bonne partie de leur temps à diffuser cette idée que les jeunes embrigadés dans des mouvances islamistes y adhéreraient forcément en toute connaissance de cause et totalement librement. En d’autres termes, ils seraient parfaitement conscients non seulement de l’illégalité de leurs actes, mais aussi de leur immoralité. A force de répéter ce mantra, cette nébuleuse néoconservatrice a fini par trouver un écho auprès d’un grand public toujours plus à la recherche du “coupable” à punir le plus sévèrement possible, afin d’éviter que tel ou tel événement tragique ne se reproduise jamais, jamais, jamais!

On se retrouve alors dans cette situation paradoxale où la prévention devient particulièrement difficile, parce que les institutions ne reçoivent plus les moyens nécessaires pour venir en aide aux personnes confrontées directement à ce genre de piège ou à leur entourage. En effet, combien de fois n’a-t-on pas lu que tout était de la faute non seulement de la culture (i.e., de l’islam), mais aussi des parents démissionnaires de ces jeunes immigrés? La diabolisation à outrance fait qu’aujourd’hui, l’opinion publique, du moins sa portion la plus bruyante, refuse net toute autre mesure qu’une répression absolue, faisant même fi de l’obligation de respecter les Droits de l’Homme. En effet, dans la tête de ces citoyens, un djihadiste, même jeune, même adolescent, a renoncé à son statut d’être humain à partir du moment où il a commis ses crimes ou simplement a projeté d’en commettre.

Et à mon sens, c’est là que réside le plus grand danger pour notre civilisation, qui, n’en déplaise à ces champions auto-proclamés, ne se base pas sur une vision étriquée et réactionnaire du (judéo-)christianisme, conçu comme une espèce de bastion “anti-maures” et anti-modernité, mais sur le principe d’une humanité commune, avec ses forces et ses faiblesses, et donc de ses droits fondamentaux, tels qu’édictés dans la Déclaration universelle des droits de l’homme. Il n’y a pas meilleure manière de saper les fondements de notre civilisation que de vouloir faire des exceptions à tout-va!

Categories: Français, Quid dicis?, Reading along | Au fil de mes lectures, Unwinding the thread | Dérouler le fil | Tags: , , , , , , | Leave a comment

Simplement correct #4-5 | Les Observateurs et le (néo)conservatisme Web des années 90

Tanuki_AnniversaireJoyeux Anniversaire aux Observateurs.ch! En effet, cela fait maintenant deux ans que ce site existe et son fondateur, M. Uli Windisch, ancien professeur de sociologie des médias à l’Université de Genève, a décidé de faire un état des lieux. A l’origine, son ambition affichée était de créer un blog permettant de lancer un véritable courant de pensée conservateur et de droite, et appelé à devenir un média à part entière. Rétrospectivement, on peut dire que la mission est à un tiers accomplie. Comme promis, les bien-pensants, à savoir tous ceux se trouvant à la gauche de l’UDC, sont bien devenus une première cible. De plus, comme il le dit lui-même dans son projet de plateforme multimédia d’un type nouveau en Suisse romande: Les suggestions farfelues et irresponsables comme celles de la suppression de l’armée, du dépassement du capitalisme, de l’adhésion immédiate à l’UE, du remplacement des policiers par « des médiateurs culturels », sont laissées à leurs défenseurs habituels. Par contre, on est encore loin et même très loin de la constitution d’un mouvement intellectuel quelconque et des autres objectifs annoncés dans le même document, dont la constitution de dossiers par des spécialistes qui font référence et qui vont à l’encontre d’affirmations rapides, stéréotypées voire erronées. Sur ce point, comme je l’ai déjà démontré ici, c’est même le contraire qui a été accompli. On a rarement vu autant de lieux communs étalés sur les sujets de prédilection du site.

Ainsi, quoiqu’en dise le Rédac’chef , après deux ans d’activité, sa créature médiatique se réduit encore à un blog collectif d’opinions qui tourne passablement en rond et se contente de réagir à l’actualité sous forme de chroniques, souvent au vitriole, et parfois à la limite du diffamatoire. Du coup, son appel initial à ne pas se laisser aller à la vulgarité, la dénonciation, la hargne, etc, et à faire preuve de style, de grandeur et de compétences, semble être véritablement tombé dans l’oreille d’un sourd. En d’autres termes, malgré les revendications au “politiquement incorrect”, entendez à la résistance au soi-disant conformisme politico-médiatique dominant, ce blog a bien du mal à se démarquer de la floppée de blogs existants, et notamment des autres sites néoconservateurs se réclamant du même combat, mobilisant nos pires biais cognitifs, tout cela au nom d’un “bon sens” qui a surtout bon dos. A cet égard, on comprend donc que les investisseurs de la première heure, qui avaient accepté de soutenir cette initiative à hauteur de 5 zéros, ne se bousculent plus au portillon. Et c’est justement sur cet écueil que M. Windisch vient aujourd’hui buter. Qu’en plus, il évalue le succès de son site selon des termes qui prévalaient encore au début du Web, dans la deuxième moitié des années 90, c’est-à-dire essentiellement en nombre de “cliques” surinterprétés, n’aide évidemment pas!

Cela explique probablement qu’il commence par se jeter à lui-même de gros bouquets de fleurs en nous expliquant que son site n’a eu de cesse de rencontrer un succès très considérable depuis ses débuts, qui, selon lui contrasterait fortement avec la morosité ambiante chez les journaux romands! Rien que ça! Puis, il se met à pester sec contre ces lecteurs qui passeraient tellement de temps sur son “site”, mais ne mettraient jamais la main au porte-monnaie pour le soutenir. Parce que, voyez-vous, maintenir un blog collectif d’opinion, demande un travail très considérable et ça coûte plus cher, paraît-il, qu’on ne l’imagine, même si l’élément principal du site, à savoir les articles, ne lui coûte strictement rien, puisqu’il est fourni gratuitement par de gracieux contributeurs! D’autant plus gracieusement d’ailleurs, que nombre d’entre eux restent complètement anonymes! Du coup, l’équipe réduite entretenant le site commencerait à tirer la langue! Donc, M’sieurs-dames, à votre bon cœur politiquement incorrect! Veuillez donc, merci s’il vous plaît, mettre de jolis sous-sous dans la tire-lire! Allez, quoi! Comme cadeau d’anniversaire!

Continue reading

Categories: Français, Quid dicis?, simply correct | simplement correct, Unwinding the thread | Dérouler le fil | Tags: , , , , , | Leave a comment

Simplement correct #1-1 | Dissonance cognitive et illusions auditives

Pecher_BocalDécidément, les champions auto-proclamés du politiquement incorrect (mais, alors, littéralement incorrect, c’est-à-dire, inexact, voire faux) et leur propension à la dissonance cognitive ne cesseront jamais de m’étonner. A croire qu’ils en font un mode de fonctionnement intellectuel. Uli Windisch, responsable du blog néoconservateur romand Les Observateurs.ch, en offre à nouveau une illustration particulièrement criante. En effet, tout à sa dénonciation de ces sales gauchos de journaliste, surtout à la RTS (oui, cette même institution maudite qui l’a pourtant invité à s’exprimer au moins une cinquantaine de fois ces 10 dernières années et lui a offert une promotion gratuite de son blog le 1er février 2012 lors du 19:30 avec Darius Rochebin, une des émissions les plus regardées en Suisse romande!), il lui arrive fréquemment de sur-interpréter ce qu’il lit ou entend, quand il n’a pas carrément des illusions auditives. A sa décharge, quand ces dernières lui arrivent, c’est très tôt le matin. Je suppose qu’il n’écoute donc ces émissions que d’une oreille à moitié endormie. C’est ainsi que dans un énième billet de prise de défense d’un élu UDC (apparemment, ils sont très fragiles), il fait un certain nombre d’allégations au sujet du dispositif et du contenu de l’émission Intercités de la RTS du jeudi 13 mars 2014 qui semblent démontrer qu’il n’était pas très réveillé à ce matin-là. En effet, s’indignant de ce que l’on puisse débattre de la proposition de Lucas Fatton (UDC, NE) demandant de rendre l’enseignement de l’hymne neuchâteloise et suisse obligatoire dans les écoles du canton, il fait une description de l’émission  qui n’a malheureusement plus grand-chose à voir avec la réalité. Continue reading

Categories: Français, Quid dicis?, simply correct | simplement correct, Unwinding the thread | Dérouler le fil | Tags: , , , | 1 Comment

Blog at WordPress.com. Customized Adventure Journal Theme.

epsoblog

A fine WordPress.com site

Les 5 du Vin

5 journalistes parlent du vin

Carbon Counter

"For a successful technology, reality must take precedence over public relations, for Nature cannot be fooled." -Richard Feynman

LEIGH PHILLIPS

EU Affairs journalist and science writer

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 1,170 other followers

%d bloggers like this: