Dans le labyrinthe du marché du travail #2 | Comment se porte le recrutement des profils com et marketing ? Regard d’expert avec Claire Romanet, fondatrice de Elaee.com

Voici quelques éclaircissement vraiment bienvenus sur les métiers de la communication en général de la part de la fondatrice d’Elaee, une agence de recrutement spécialisée dans ce domaine, dont j’avais déjà parlé. Je dois dire que j’apprécie beaucoup la manière dont cette agence fonctionne et que je n’en connais aucune autre, pour l’instant, qui aie une vision aussi large de son domaine. Elle ne recrute pas que des candidats à des postes dans divers métiers de la communication, elle communique sur l’évolution de la “communication” d’entreprise en s’adaptant aux nouveaux dispositifs d’information et de communication!

PROFILS EN OR

Profils en or a interrogé Claire Romanet, fondatrice de elaee.com, cabinet conseil en recrutement spécialisé dans les profils en communication / marketing et digital.

Elle nous livre son analyse sur le recrutement de communicants ainsi que sur le niveau d’exigence des profils recherchés par les employeurs.

©E.Soudan Claire Romanet, fondatrice de elaee.com ©E.Soudan
Claire Romanet, fondatrice de elaee.com

Profils en or : Comment est né le projet elaee ? Qu’est-ce qui vous a motivé lors de sa création?

Claire R. : “Elaee est la réponse à la question que je me suis posée et que nous posons aux candidats que nous rencontrons : « Quel job pour les 20 ans qui viennent ? ».  Après réflexion sur ce qui m’a le plus plu durant tout mon parcours professionnel, je me suis rendue compte que c’est le recrutement de collaborateurs qui était prépondérant. D’où l’idée de créer un cabinet sur les métiers que je connais et que j’aime”.

Profils en or…

View original post 890 more words

Advertisements
Status

Enfin de la communication marketing qui met à l’aise!

Comme pour de nombreuses personnes qui ont passé plusieurs années dans l’univers académique et qui doivent ensuite en sortir pour retourner sur le marché du travail, ma recherche d’un emploi, ou du moins d’un CDD ou même d’un stage, grâce auquel je pourrai mettre le pied dans la porte, s’avère une épreuve par moment très angoissante. Je ne suis pas sûre de la manière dont mon parcours universitaire et professionnel est reçu et je me rends compte que beaucoup d’aspects des métiers que je vise ont changé, notamment du fait de l’intégration rapide et massive de nombreuses NTIC.  Je dois donc absolument me mettre à jour tout en trouvant un moyen de valoriser les savoir-faire acquis au cours de ma recherche doctorale. Heureusement, je ne crois pas être forcément en retard sur ces évolutions, mais j’ai plutôt l’impression d’avoir suivi un autre chemin, parallèle, ce qui m’oblige à procéder à une espèce de transfert de mes compétences académiques dans le domaine économique. Continue reading