Link

Fil académique #8 | L’invention d’une culture populaire chez les jeunes ouvriers et ouvrières des démocraties populaires dans les années 1950

Le Centre de recherche en histoire européenne comparée (CRHEC), de l’Université Pars-Est Créteil (UPEC), a lancé en décembre dernier une série de séminaires de recherche consacrés au thème suivant: Cultures populaires, genre et jeunesse au vingtième siècle.  La toute première séance est déjà passée, mais la suivante se déroulera le 15 janvier 2014, au Campus Centre de l’UPEC, salle il-323, de 14:00 à 16:00. Elle sera présentée par Jérôme Bazin, Maître de conférence en histoire contemporaine au CRHEC, et s’intitulera: L’invention d’une culture populaire chez les jeunes ouvriers et ouvrières des démocraties populaires dans les années 1950.

D’autres rendez-vous sont prévus pour les prochains mois. Voici le document PDF qui a circulé avec le calendrier de ces sérminaires: Cultures populaires.

Link

Le fil académique #6-1| Colloque Enfants mut@nts ? Révolution numérique et variations de l’enfance

Trois journées innovantes et interactives pendant lesquelles l’APPEA prend le parti d’interroger les variations actuelles de l’enfance et ses mut@tions dans tous les domaines concernés. Ainsi, psychologues, philosophes, sociologues, spécialistes internationaux du numérique et de l’éducation, pédopsychiatres, pédagogues, créateurs de jeux et de programmes informatiques, responsables associatifs travailleront et réfléchiront dans une dynamique d’ouverture et de convergence intellectuelle, avec le souci constant de la réflexion psychologique, anthropologique, épistémologique et … éducative. Continue reading

Au fil de mes lectures #15 | La culture geek sous la loupe académique d’un aca-geek

CultureGeek_MarquePage_arrondiJe viens à peine de commencer à le lire et j’en suis déjà à la page 50, soit un peu plus du quart de l’ouvrage! Autant dire que Culture Geek se boit comme du petit lait! On croirait à peine que ce texte a été tiré d’une thèse, tellement il est clair et agréable à lire! Or, il est difficile d’aborder de manière scientifique un thème comme la culture geek sans risquer de sombrer assez vite dans un vocabulaire jargonneux visant à rendre compte de la complexité du sujet. David Peyron y arrive pourtant très bien!

[← oui, j’ai aussi un petit côté «geek/otaku» et je collectionne des marques-pages «kawai» à utiliser pour mes lectures…ainsi que de drôles de petites mascottes  que l’on m’a offertes!]

Continue reading

Link

Le fil académique #7 | Définition de la notion de transmédia

PetiteFilleChat_MangaAlors que je cherchais une brève définition du concept de transmédia à mettre en lien sur la page de présentation de mon chapitre de thèse sur l’histoire de l’industrie japonaise du divertissement audiovisuel, je suis tombée sur ce site qui en fournit une à la fois claire, nette, mais aussi suffisamment large pour inclure divers phénomènes sans pour autant se perdre, ce qui n’est pas une mince affaire. Il y a bien sûr toujours celle de Wikipédia, mais parfois, il est agréable d’avoir des sources qui vous offrent un propos concis (ce que j’ai d’ailleurs beaucoup de mal à être dans les miens)!

En effet, je suis tombée sur d’autres définitions, comme celle-ci, extrêmement restrictives qui se limitent aux univers narratifs impliquant une participation directe du public, mais alors, qui laisse de côté ceux qui n’en mobilisent pas moins plusieurs secteurs médiatiques et commerciaux pour créer un ensemble cohérent, à multiples portes. Or, ceux-ci ne sont le résultat de stratégies ni cross média ni plurimédia et encore moins multimédia. Le fait est que les stratégies de déclinaison de franchises comme Pokémon ou Naruto  en de multiples versions médiatiques, s’insérant dans différentes pratiques de divertissement audiovisuelles, visent aussi à encourager les amateurs de ces récits à y pénétrer selon diverses modalités sensibles et intellectuelles,  tout en réunissant autour de ces univers des publics aux pratiques disparates. Il me semble donc qu’il s’agit bien d’univers transmédia, même si on ne demande pas au public d’influer sur l’orientation du récit. A mon avis, lorsque la participation des destinataires à l’évolution du récit est requise, il faudrait peut-être plutôt parler de “transmédia interactif”, ce qualificatif servant à souligner l’échange direct d’informations entre la source originelle (les équipes de réalisation-production) et le public.

Fil académique #6 | À 97 ans, il peint des toiles avec Windows 95

See on Scoop.itUser experience X.0

Quand le rythme effréné des innovations technologiques condamnent la plupart d’entre nous à courir après le dernier gadget, un homme presque centenaire fait un pied de nez à l’obsolescence programmée en ressuscitant ce qui a sans doute été le…

Commentaire d’Ariane Beldi:

Voici un pied de nez touchant et malicieux à l’obsession actuelle de la nouveauté qui génère une course perpétuelle pour l’obtention du dernier modèle en date de la “révolution” technologique la plus récente (et qui sera dépassée par la suivante dans 6 mois)!

See on www.rslnmag.fr