Votations du 18 mai 2014 #2 | Le salaire décent, une utopie libérale

Voilà un avis intéressant proposant une pondération des “pour” et des “contre” le salaire minimum en Suisse qui ouvre plusieurs pistes de réflexions! Mais, du coup, moi aussi, je me retrouve sacrément partagée! Allez, encore un petit coup, pour me faire pencher d’un côté plutôt que de l’autre!

Advertisement

Votations du 18 mai 2014 #1 | Refuser l’initiative de la Marche Blanche ne signifie pas protéger les pédophiles

Je viens de recevoir le matériel de vote pour le 18 mai 2014 et je découvre donc le texte de l’initiative populaire de la Marche Blanche intitulée “Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants. Et là, je dois dire que j’ai été assez surprise. En effet, celui-ci couvre un spectre de situations d’agressions bien plus large que ne le laissent entendre les discours de ses partisans diffusés un peu partout depuis quelques semaines. Initiants comme opposants, d’ailleurs, n’arrêtent pas de s’étriper sur la question de la potentielle disproportion d’une mesure visant à interdire définitivement à des pédophiles condamnés pour délits sexuels d’exercer une activité bénévole ou professionnelle en contact avec des enfants, tout en oubliant royalement que 1) le texte de l’initiative ne parle jamais de pédophile ou de pédophilie, et 2) qu’ en plus des “enfants”, il évoque aussi une catégorie on ne peut plus floue de victimes potentielles ou avérées: les personnes incapables de résistance ou de discernement et les personnes dépendantes. Si, comme on le verra, le texte de l’initiative se caractérise déjà par une grande imprécision dans sa formulation, la communication de son comité, elle, comprend de nombreuses ambiguïtés et confusions, notamment entre pédophile et pédocriminel, sur lesquelles jouent ceux qui soutiennent ce projet constitutionnel. Enfin, même si je ne suis pas docteur en droit (seulement en média et communication), je peux malgré tout très bien voir ce qu’il y a de problématique à proposer au peuple de se substituer au juge, comme le veut ce texte.

Continue reading

Au fil de mes lectures #23 | La dictature de la volonté populaire

Commence tout juste? A mon avis, cela fait un moment que cette logique de “dictature de la volonté populaire” se répand progressivement, occupant toujours plus de terrain dans l’espace public et les imaginaires citoyens, notamment grâce à un discours sur la sacralité de la “vox populi”, martelé systématiquement depuis maintenant plus de 20 ans par les nouveaux populistes à la sauce UDC! Celui-ci n’est pas colporté uniquement par les ténors de ce parti, mais aussi par une nébuleuse d'”intellectuels”, souvent amis, champions auto-proclamés du “politiquement incorrect”, qui soutiennent cette “fiction du peuple” (comme le décrit justement le sociologue français Raphaël Logier dans son dernier ouvrage) à l’aide de l’aura d’autorité que leur confèrent leurs titres, et participent activement à sa diffusion aussi bien dans les médias “établis” que sur le Web. Parce que contrairement à ce qu’ils aiment à prétendre, ils ne sont de loin pas censurés. En effet, ils sont même parmi les intellectuels suisses les plus médiatisés, quand ils ne font pas  carrément partie du Who’s Who national! Et même s’ils ne sont pas légions, cette configuration socio-médiatique rend leur pouvoir de nuisance inversement proportionnel à leur nombre absolu.

Simplement correct #1-1 | Dissonance cognitive et illusions auditives

Pecher_BocalDécidément, les champions auto-proclamés du politiquement incorrect (mais, alors, littéralement incorrect, c’est-à-dire, inexact, voire faux) et leur propension à ignorer toute dissonance cognitive pour ne pas devoir se remettre en question ne cesseront jamais de m’étonner. A croire qu’ils en font un mode de fonctionnement intellectuel. Uli Windisch, responsable du blog néoconservateur romand Les Observateurs.ch, en offre à nouveau une illustration particulièrement criante. En effet, tout à sa dénonciation de ces sales gauchos de journaliste, surtout à la RTS (oui, cette même institution maudite qui l’a pourtant invité à s’exprimer au moins une cinquantaine de fois ces 10 dernières années et lui a offert une promotion gratuite de son blog le 1er février 2012 lors du 19:30 avec Darius Rochebin, une des émissions les plus regardées en Suisse romande!), il lui arrive fréquemment de sur-interpréter ce qu’il lit ou entend, quand il n’a pas carrément des illusions auditives. A sa décharge, quand ces dernières lui arrivent, c’est très tôt le matin. Je suppose qu’il n’écoute donc ces émissions que d’une oreille à moitié endormie. C’est ainsi que dans un énième billet de prise de défense d’un élu UDC (apparemment, ils sont très fragiles), il fait un certain nombre d’allégations au sujet du dispositif et du contenu de l’émission Intercités de la RTS du jeudi 13 mars 2014 qui semblent démontrer qu’il n’était pas très réveillé à ce matin-là. En effet, s’indignant de ce que l’on puisse débattre de la proposition de Lucas Fatton (UDC, NE) demandant de rendre l’enseignement de l’hymne neuchâteloise et suisse obligatoire dans les écoles du canton, il fait une description de l’émission  qui n’a malheureusement plus grand-chose à voir avec la réalité. Continue reading

Votations du 9 février 2014 #2 | «Faites ce que je dis mais pas ce que je fais !»

FemmeAuFoyer_DépitéeOn savait l’UDC souvent hypocrite et à côté de la plaque, mais c’est toujours bon de le rappeler!

Voix d'Exils

Le 9 février prochain, le peuple suisse se prononcera sur plusieurs initiatives, dont celle de l’UDC intitulée « Contre l’immigration de masse » qui vise à introduire le plafonnement des titres de séjour pour toutes les catégories d’étrangers. Il est peut-être bon de rappeler quelques jours avant cette date cruciale, quatre scandales qui ont éclaboussé des élus UDC ces dernières années. A croire que même les élus UDC peuvent difficilement se passer… de main d’œuvre étrangère.

View original post 485 more words