Votations du 18 mai 2014 #1 | Refuser l’initiative de la Marche Blanche ne signifie pas protéger les pédophiles

Je viens de recevoir le matériel de vote pour le 18 mai 2014 et je découvre donc le texte de l’initiative populaire de la Marche Blanche intitulée “Pour que les pédophiles ne travaillent plus avec des enfants. Et là, je dois dire que j’ai été assez surprise. En effet, celui-ci couvre un spectre de situations d’agressions bien plus large que ne le laissent entendre les discours de ses partisans diffusés un peu partout depuis quelques semaines. Initiants comme opposants, d’ailleurs, n’arrêtent pas de s’étriper sur la question de la potentielle disproportion d’une mesure visant à interdire définitivement à des pédophiles condamnés pour délits sexuels d’exercer une activité bénévole ou professionnelle en contact avec des enfants, tout en oubliant royalement que 1) le texte de l’initiative ne parle jamais de pédophile ou de pédophilie, et 2) qu’ en plus des “enfants”, il évoque aussi une catégorie on ne peut plus floue de victimes potentielles ou avérées: les personnes incapables de résistance ou de discernement et les personnes dépendantes. Si, comme on le verra, le texte de l’initiative se caractérise déjà par une grande imprécision dans sa formulation, la communication de son comité, elle, comprend de nombreuses ambiguïtés et confusions, notamment entre pédophile et pédocriminel, sur lesquelles jouent ceux qui soutiennent ce projet constitutionnel. Enfin, même si je ne suis pas docteur en droit (seulement en média et communication), je peux malgré tout très bien voir ce qu’il y a de problématique à proposer au peuple de se substituer au juge, comme le veut ce texte.

Continue reading

Advertisements