Aside

Simplement correct #2c | Persister et signer….même en l’absence de preuves

sad_scarecrow_clip_art_19065_transIl y a quelques semaines, j’ai publié un billet concernant les questions que Marcel-Francis Kahn se posait, à haute voix et en public, en 2008, à propos des éventuels conflits d’intérêts économiques et éthiques qu’entretiendraient Marcel Kuntz et Louis-Marie Houdebine, tous deux membres de l’Association française pour l’information scientifique (AFIS).  J’y explique que le premier a exigé des deux scientifiques qu’ils révèlent leurs liens avec l’industrie, notamment avec Monsanto, comme devraient le faire les auteurs d’un article publié dans une revue académique. Le problème est que M. Kahn n’avait alors aucune preuve à l’appui de ses accusations et qu’il l’a reconnu auprès du journaliste d’Arrêt sur Images, Dan Israël, qui semble avoir été la seule personne à demander au médecin d’où lui venaient ses soupçons à l’égard de Mrs. Kuntz et Houdebine.  Comme cet article d’@si est réservé aux abonnés, il se trouve alors que cet unique aveu explicite de M. Kahn n’est pas accessible au reste du public.  J’ai donc décidé de le reproduire in extenso.

Je viens de découvrir dans un fil de commentaires sur le blog du chercheur Pierre-Henri Gouyon, que cette absence de preuves n’a absolument pas empêché M. Kahn de continuer à répandre ses allégations infondées. Si le billet en question remonte à l’année dernière, le commentaire de M. Kahn est daté du 1er août 2013, soit plus de 5 ans après qu’il ait lancé cette rumeur de conflits d’intérêts.  Et pour bien enfoncer le clou, le lendemain, il publiait un billet sur son propre blog (aussi hébergé chez Médiapart) dans lequel il réitérait une nouvelle fois ces suppositions dans des termes où la courtoisie le dispute à la précision des faits. Continue reading

Advertisement
Aside

Simplement correct #2-3 | Ooops….encore des affirmations infondées!

Piscine_videEn mai dernier, je postais une note concernant les erreurs et inexactitudes dans un article de Corinne Lepage au HuffPost encourageant à participer à la journée mondiale de mobilisation contre Monsanto. En effet, il apparaît qu’elle ait tendance à répéter toutes affirmations dénonçant le développement d’organisme par transgenèse, l’industrie agrochimique ou les scientifiques qui contredisent les militants anti-OGM, sans trop y réfléchir, ni même chercher à les vérifier. Entre autres déclarations fausses ou inexactes, elle déclarait notamment que Monsanto avait racheté la tristement célèbre entreprise de sécurité et de milice, Blackwater.  Je n’étais d’ailleurs pas la seule à avoir souligné cette erreur. En effet, Wackes Seppi, en commentant l’article de Mme Lepage en question, avait aussi fait remarquer que cette information ne tenait pas la route. Cependant, comme l’a signalé Yann Kindo, l’avocate a par la suite modifié le paragraphe incriminé en catimini, sans autre explication, ce qui fait que ceux qui la critiquaient sur ce point, semblaient alors s’exprimer dans le vide. Malheureusement pour elle (et heureusement pour nous), sa popularité fait que son article a été repris et rediffusé tel quel par des fans, ce qui m’a permis de confirmer que je ne m’étais pas trompée, et surtout, qu’elle n’assume pas aussi volontiers ses erreurs qu’elle ne l’a prétendu dernièrement. Continue reading

Image

Simplement correct #2-2b | La fin du mythe du rachat de Blackwater par Monsanto?

EspionNote préalable (09.08.2013): Vue l’inanité et l’agressivité inutile de certaines réactions à ce billet depuis 24 heures, je signale que je ferme les commentaires. Si vous pensez malgré tout avoir une réflexion cohérente et construite à contribuer à la problématique abordée dans ce billet, vous pouvez me l’envoyer avec vos coordonnées (email et un identifiant, votre vrai nom ou un pseudo, qu’importe) en passant par la page de contact. Je la publierai pour vous avec ma réponse. Je suis la première à regretter d’en arriver là, mais ma patience à des limites! Je n’ai rien contre la contradiction, même virulente, mais lorsque les commentaires se réduisent à un alignement de quelques mots sans queue ni tête et à des sarcasmes, je considère cela comme de la pollution pure et simple. Et la pollution verbale est aussi malsaine que la pollution chimique. Je l’élimine donc. Prenez cela comme de la censure si vous voulez, ça m’est égal. Même si mon blog est un espace public, je reste malgré tout chez moi, et chez moi, je ne laisse personne m’agresser. J’ai laissé les commentaires ayant un minimum de consistance et ayant permis de discuter, même difficilement. Si vous ne voulez pas passer par mon filtre, mais tenez quand même à répondre à ce billet, vous pouvez toujours le faire depuis votre propre blog en faisant un lien sur celui-ci. Je laisse le pingback ouvert et les autres personnes passant par ici pourront alors suivre ce lien vers votre réponse.

Et inutile d’aller publier des invectives sur d’autres billets de mon blog. Je les enlèverai tout aussi systématiquement. Et si vous insistez lourdement, je vous mets sur la liste noire de ce blog, ce que j’ai fait avec un des intervenants ici. Désormais, ses commentaires vont directement dans la boîte de spam.

Ceci dit, je reviens à l’objet de ce billet:

Le mythe selon lequel Monsanto aurait racheté la tristement célèbre entreprise de mercenariat, Blackwater, responsable d’innombrables exactions dans la guerre des USA contre l’Iraq en 2003, va-t-il enfin arrêter de circuler? Peut-être bien. Ou du moins, il pourrait bien mourir à petit feu. En tous cas, il semblerait que certains groupes et militants aient décidé soit de publier des errata concernant cette information, soit carrément de la retirer en douce, comme si de rien n’était, histoire d’éviter de reconnaître qu’ils ont simplement repris aveuglément une information dont la fausseté était pourtant facile à vérifier. Continue reading

Quote

Sur le fil de la toile #10-13 | Le fossé entre les propos des scientifiques et ce qu’en comprennent les citoyens militants

mouton_surprisDans un rapport sorti aujourd’hui, les scientifiques de l’INSERM écrivent cela au sujet de l’impact de certains pesticides sur la santé humaine:

D’après les données de la littérature scientifique internationale publiées au cours des 30 dernières années et analysées par ces experts, il semble exister une association positive entre exposition professionnelle à des pesticides et certaines pathologies chez l’adulte : la maladie de Parkinson, le cancer de la prostate et certains cancers hématopoïétiques (lymphome non hodgkinien, myélomes multiples). Par ailleurs, les expositions aux pesticides intervenant au cours des périodes prénatales et périnatale ainsi que lors la petite enfance semblent être particulièrement à risque pour le développement de l’enfant.

Une lecture un tantinet attentive de ces propos fait clairement apparaître que les scientifiques de l’INSERM nous disent que dans certaines conditions d’expositions et suivant les substances, les pesticides peuvent avoir certains effets sur la santé, mais que leur évaluation dépend de nombre de paramètres. Il n’y a donc rien de systématique, ni de dramatique dans leur rapport. Continue reading

Simplement correct #2-2 | La puissance des faibles militants anti-OGM

Farmer_Guy_transIl paraît qu’aujourd’hui a été décrétée “Journée mondiale de mobilisation contre Monsanto“! Encore une “Journée mondiale” de plus! Entre fêtes religieuses ou syndicales, commémorations en tous genres et dates militantes dans tous les domaines possibles et imaginables, le calendrier sera bientôt tellement encombré qu’on aura l’impression de se retrouver constamment dans un embouteillage intellectuel et mémoriel! Et c’est évidemment Corinne Lepage, l’une des figures de proue européennes du combat contre Monsanto, l’épouvantail préféré des anti-OGM, qui inaugure cette journée par une tribune dans le HuffPost. Le militantisme prenant le pas sur la recherche des faits et de la précision, ses propos sont bourrés d’allégations infondées et de contradictions intrinsèques, la plus grosse étant de présenter la multinationale comme un lobby surpuissant qui en serait arrivé à leur [les Etats] impose[r] la loi….

…A tel point que les OGM sont pratiquement complètement absents de l’agriculture du vieux continent et ne se retrouvent que dans certains aliments pour animaux ou composants d’aliments pré-préparés! Mais cela ne suffit pas à rassurer les lobbies anti-OGM. Il leur faut donc faire le maximum pour tout verrouiller, en contournant autant que possible des arguments scientifiques qui sont malgré tout de plus en plus difficilement manipulables.

Et elle ne croit pas si bien dire quand elle déclare:

Le poids des lobbys à l’échelle de la planète, et bien évidemment à l’échelle européenne et nationale, est devenu un chancre démocratique. La plupart des décisions ne sont plus prises aujourd’hui dans l’intérêt général, mais sous la pression de lobbys qui ont acquis le pouvoir non seulement d’influencer les décideurs mais encore de se substituer en réalité à eux.

C’est notamment le cas du lobby anti-OGM dont la puissance se manifeste particulièrement dans la capacité de ces ONG  à court-circuiter les processus démocratiques, comme on l’a vu avec la tentative politico-médiatique, pour l’instant couronnée de succès, de l’équipe d’Eric Seralini, en septembre 2012. Ou encore, quand ils arrivent à intégrer des agences européennes (tout en accusant Monsanto et les autres industriels d’en faire de même). Ou alors, grâce à leur entrisme dans les institutions publiques, comme l’illustre parfaitement le projet de “Science citoyenne”, qui ne peut que rappeler ironiquement la “science prolétarienne” de Lyssenko et par laquelle ils pourraient alors vouloir obliger la science à servir les intérêts particuliers d’associations qui représentent surtout elles-mêmes.

Comme on va le voir ici, les rapports de force entre Etats (citoyens) et Monsanto sont loin d’être autant à l’avantage de la multinationale que ne le prétend Mme Lepage. Elles le sont si peu que l’avocate en est même réduite à grossir le trait de manière caricaturale, en répétant un peu bêtement des rumeurs totalement infondées.

Continue reading