Sur un fil de la toile #10-20 | Robots imbéciles et publicité incongrue

Ce matin, pendant mon petit déjeuner, j’ai parcouru certains de mes sites d’information préférés, notamment ceux qui démystifient les affirmations pseudo-scientifiques en tous genres qui circulent dans nos sociétés développées. Je n’ai jamais le temps de tous les passer en revue, donc je jette généralement mon dévolu sur le premier me proposant une actualité en phase avec mes préoccupations du moment. Et toute à l’heure, c’est tombé sur Les Attrape-Nigauds, inutilités d’hier et d’aujourd’hui, dont j’ai dégusté l’article sur les régimes détoxifiants. En effet, c’est un sujet qui m’a interpellée à plusieurs reprises depuis quelques mois.  Arrivée à la fin de l’article, je tombe….sur une publicité pour “se détoxifier”, renvoyant à une entreprise suisse active dans ce domaine! Comme elle apparaissait dans une banderole dynamique, ce qui signifie qu’une nouvelle pub s’affiche à chaque chargement de la page, j’ai fait une capture d’écran:

Capture d'écran de l'article sur les régimes détoxifiants sur le site Les Attrape-Nigauds: inutilités d'hier et d'aujourd'hui. En bas, on voit clairement la publicité pour Detoxsuisse!

Capture d’écran de l’article sur les régimes détoxifiants sur le site Les Attrape-Nigauds: inutilités d’hier et d’aujourd’hui. En bas, on voit clairement la publicité pour Detoxsuisse!

Outre qu’il est vraiment incongru de voir une telle pub apparaître moins d’un centimètre sous un texte dénonçant l’inutilité absolue de ce genre de traitement, voir ses dangers avérés, on peut vraiment se demander pourquoi elle a même apparu à un endroit pareil. La réponse se trouve certainement dans le fonctionnement des algorithmes Google chargés de sélectionner le type de message publicitaire qui doit apparaître à côté des contenus de ce site. En effet, ces “robots” fonctionnent essentiellement par comparaison des termes, sans pour autant comprendre leur sens, et en comptant le nombre de fois qu’ils sont mentionnés dans un texte. Du coup, comme cet article contient de nombreuses occurrences du mot “détoxification” et de ses variantes, il en a été déduit qu’une telle publicité avait sa place sur cette page!

Ce genre d’incongruité n’est pas rare et, à certains égards, outre qu’elle est drôle, a quelque-chose de rassurant. Malgré les immenses craintes de voir les moteurs de recherche et les réseaux sociaux nous cibler de manière toujours plus précise grâce aux données que nous laissons derrière nous un peu partout, ces technologies sont loin de fonctionner de façon optimale. Je dois ajouter ici qu’en ce qui me concerne, la publicité qui m’est régulièrement présentée, que ce soit sur Google, Facebook ou autre, est généralement complètement à côté de la plaque. Ce qui fait que je ne clique jamais sur ces bannières!