Commentaires à chaud #15 | Adeline, le petit chaperon rouge et le bon citoyen

Le petit chaperon rouge, 1883, huile sur toile, par Albert Anker. Source: Wikimédia. Crédits: http://www.gianadda.ch/f/infos/presse.html

Le petit chaperon rouge, 1883, huile sur toile, par Albert Anker. Source: Wikimédia. Crédits: http://www.gianadda.ch/f/infos/presse.html

Le dernier fait divers dramatique en date à agiter le public, à savoir l'”affaire Adeline”, a fait remonter dans les discours hystériques émis de toutes parts des représentations incroyablement sexistes de la femme qui semblent avoir totalement échappé à la plupart des acteurs de l’espace public. Et je pense que cela est du à l’instrumentalisation de ces préjugés pour dépeindre de la manière la plus noire possible celui que l’opinion publique la plus bruyante a déjà condamné. En d’autres termes, ces propos utilisent une vision caricaturale de la victime afin de transformer le suspect en monstre, alors que l’on ne sait même pas encore avec certitudes qu’il est bien le bourreau. Or les préjugés, par définition, font appel à des stéréotypes tirés d’un fond culturel commun qui tend à assigner des caractéristiques figées à des figures narratives connues de tous. Dans ce cas précis, les propos au sujet des deux principaux protagonistes de cette actualité rappelle sérieusement l’histoire du petit chaperon rouge et du grand méchant loup. Il sera donc question de forêt, de femme, de prédateur sexuel et de meurtre. Mais, comme d’habitude dans ce genre de situation, des analyses à base de stéréotypes, comme celles qui sont lancées sans trop de réflexion  par tous ceux qui ont une opinion sur cette histoire, s’avère complètement stérile, voir même insultant pour la victime.

Continue reading

Advertisement