Au fil de mes lectures #15 | BOSOZOKU, LES BIKERS SAMOURAÏS

Une petite escapade dans le monde des “Bosozoku”, ces gangs de motards d’après-guerre, que le manga Akira avait plutôt bien su dépeindre. Par contre, je doute que l’on puisse réduire l'”âme japonaise” au mode de vie des samouraïs. Ce serait un peu comme si on voulait faire du code d’honneur des chevaliers du moyen-âge l’âme de la civilisation européenne! Sinon, on peut être sûr que celle-ci a complètement disparu depuis longtemps! Et ce n’est pas les personnages de la série Kaamelott qui me contrediront! Plus sérieusement, la contre-culture existe au Japon, mais ce n’est pas chez les nostalgiques d’un Japon féodal qu’on la trouvera forcément (et surtout pas uniquement), même si, comme le montre le cas des Bosozoku, ils peuvent promouvoir une vision du monde assez décapante.

Kaminari-zoku

PORTOFLIO

DIRECTION L’AUTRE JAPON. OUBLIEZ ILLICO LES PETITS CHATS PORTES-BONHEUR LEVANT MACHINALEMENT LA PA-PATTE ET AUTRE HELLO KITTY. ICI, ON CAUSE CONTRE-CULTURE, GANG ILLÉGAL, MOTO TUNÉE ET COCKTAIL MOLOTOV, ON CAUSE RESPECT DE RIEN SAUF DU CHEF DE CLAN, ON CAUSE DU BOSOZOKU. ALORS QUE TOUS ANNONCENT LA FIN DU MOUVEMENT REBELLE, ON REVIENT SUR CES GANGS DE BIKERS SAMOURAÏS QUI ONT TERRORISÉ DES GÉNÉRATIONS ENTIÈRES DE JAPONAIS. ET S’ILS SYMBOLISAIENT LES RELIQUES DU JAPON D’ANTAN ?

Capture d’écran 2013-09-01 à 23.23.45

View original post