Quote

Dans le labyrinthe du marché du travail #1 | Quelques effets réels du “marketing de soi” sur les recruteurs

Web_PecheUne des contributrices au blog d’Elaee, l’entreprise de recrutement spécialisé dans les domaines de la communication et du marketing (hors-ligne et en-ligne), dont j’avais déjà parlé l’année dernière, a publié un court billet sur la manière, disons franchement gonflée, dont certains candidats se présentent dans leurs dossiers. Elle présente trois exemples véridiques qui font hésiter entre éclat de rire et consternation. Je les replace ici, parce qu’ils valent effectivement leur pesant de cacahuètes:

Je suis un des leaders du marketing digital en Europe…

Mes pairs me considèrent comme un warrior…

Mon talent n’a d’égal que ma réputation…

Elle conclut en demandant si nous aurions envie de faire un bout de chemin avec des gens apparemment aussi boursouflés d’eux-mêmes.

Voici ma réponse:

Je dirais qu’ils ne font que répéter comme des perroquets une espèce de novlangue professionnelle qui est régulièrement recommandée depuis des années. Il suffit d’aller faire un tour sur les profils de LindedIn ou d’autres réseaux professionnels pour s’en rendre compte. Personnellement, c’est tout un vocabulaire que j’essaie d’éviter autant que possible dans mes CV et lettres de motivation. D’abord parce qu’il me sort par les deux oreilles et que je me vois mal promouvoir ma candidature à un poste avec un tel langage. Il est devenu tellement galvaudé qu’il en sonne complètement creux et je ne suis pas quelqu’un de creux. Ça ne m’irait donc pas du tout de me présenter ainsi et le recruteur le sentirait immédiatement s’il a un brin de sens psychologique! Ensuite, ce “marketing de soi” est tellement répandu, puisque tout le monde l’apprend, qu’il ne permet plus aucunement de se démarquer des autres. En fait, je me méfie comme de la peste de cette manière de “se vendre” hyper-formatée et gonflée aux “buzz-words” qui ne veulent plus rien dire. D’ailleurs, j’ai remarqué par le passé que la sobriété, le factuel et la précision marchent finalement beaucoup mieux avec les recruteurs! Et, à chaque fois, l’expérience a été plutôt réussie pour les deux parties!