Video

Quand l’ingénierie et la fiction japonaise se rejoignent

Robot_clip_art_hightApparemment, le techno-animisme japonais (un concept proposé par Anne Allison dans son ouvrage Millenial Monsters, qui exprime l’idée, assez fortement ancrée chez les Japonais, que des esprits peuvent se trouver dans des objets techniques. Par esprit, il peut s’agir de fantôme, mais aussi d’imaginaire, tels que des personnages comme Astro le petit robot.) semble vouloir faire fusionner l’ingénierie et la fiction japonaise, en faisant passer Tetsuwan Atomu de l’autre côté de l’écran. Celui-là, Kirobo, cependant, aura pour rôle de tenir compagnie à l’astronaute Koichi Wakata, pendant sa mission dans le laboratoire Kibo, hébergé dans la station spatiale internationale. Il s’agit là d’une des nombreuses expériences menées sur les relations entre robots et humains dans le but de concevoir des machines qui soient capables de s’intégrer à notre vie quotidienne. “Espérons” qu’ils se “comprendront”![*]

[*] “Kibo” veut dire “espoir” et “Wakata” signifie “compris” en japonais.