Video

Quand l’ingénierie et la fiction japonaise se rejoignent

Robot_clip_art_hightApparemment, le techno-animisme japonais (un concept proposé par Anne Allison dans son ouvrage Millenial Monsters, qui exprime l’idée, assez fortement ancrée chez les Japonais, que des esprits peuvent se trouver dans des objets techniques. Par esprit, il peut s’agir de fantôme, mais aussi d’imaginaire, tels que des personnages comme Astro le petit robot.) semble vouloir faire fusionner l’ingénierie et la fiction japonaise, en faisant passer Tetsuwan Atomu de l’autre côté de l’écran. Celui-là, Kirobo, cependant, aura pour rôle de tenir compagnie à l’astronaute Koichi Wakata, pendant sa mission dans le laboratoire Kibo, hébergé dans la station spatiale internationale. Il s’agit là d’une des nombreuses expériences menées sur les relations entre robots et humains dans le but de concevoir des machines qui soient capables de s’intégrer à notre vie quotidienne. “Espérons” qu’ils se “comprendront”![*]

[*] “Kibo” veut dire “espoir” et “Wakata” signifie “compris” en japonais.

Advertisement

Sur un fil de la toile #6-3b | Allô, allô les chrétiens, c’est pour quand les manifestations contre l’horreur? Parce qu’elle continue….

BonneSoeur_manga2Grâce à mes contacts sur Facebook et Twitter, je reçois régulièrement des nouvelles des horreurs commises au noms du christianisme à travers le monde. Du coup, je suis obligée de mettre régulièrement à jour le billet que j’avais pondu en novembre dernier en réponse à une injonction de Mme Mireille Vallette aux musulmans du monde entier qu’elle sommait de manifester massivement à chaque crimes ou acte de terrorisme islamique, ou même chaque fois qu’un islamiste s’exprime, et dans lequel j’estimais qu’à ce moment-là, il fallait faire de même avec les chrétiens. Je crois donc qu’une piqûre de rappel s’impose.

Sur un fil de la toile #8-1 | Canons d’ailleurs – le bishônen japonais

Une jolie présentation du phénomène des “bishônen”, ces jeunes hommes qui transcendent les critères de beauté masculine et féminine et flottent entre les univers des deux sexes.

Les Dégenreuses

Dans nos sociétés occidentales, les idéaux de virilité  sont associés à la puissance physique et la robustesse. Bien trop compliquée la situation du jeune homme qui ne correspond pas à ces critères, souvent liés à la violence. Il existe cependant d’autres avatars de masculinité, aux origines moins occidentales, mais tout aussi modernes. Portrait d’un idéal masculin bien connu de l’amateur de manga et d’anime et qui fait le bonheur des Japonaises et des nippophiles à travers le globe, j’ai nommé : le bishônen.

View original post 804 more words

Au fil de mes lectures #10 | Introduction aux études sur le genre

GenderMixedUp_UpsideDownUn ouvrage qui pourrait être utile à consulter avant de lyncher la “théorie” de genre.

Légothèque

Bereni (Laure), Chauvin (Sébastien), Jaunait (Alexandre), Revillard (Anne), Introduction aux études sur le genre, coll. Ouvertures politiques, De Boeck, 2e éd., 2012, 357 p.

L’ABC du genre

De Boeck publie un livre passionnant (que d’autres appelleraient « pour les nuls ») sur les études de genre. Cet éditeur universitaire ne doit pas rebuter les lecteurs qui ne connaitraient rien au sujet. Au contraire, voilà un ouvrage bien construit et bourré d’exemples concrets qui permettent à tout un chacun de se rendre compte par soi-même de la réalité du sujet. Et puis l’éditeur a pris soin de recouvrir le livre d’une jaquette illustrée, ce qui permet de joindre l’agréable à l’utile.

Que vous soyez au fait de la question ou non, l’introduction vous permettra de comprendre de quoi parle l’ouvrage. Des définitions y sont développées et surtout les auteurs présentent le champ actuel de la recherche sur le genre, et leurs partis…

View original post 484 more words

Sur un fil de la toile #10-10b | La vulgarisation, fabrique du consentement

See on Scoop.itEpistemology | Epistémologie 2.1.

La vulgarisation scientifique est une spécialité du journalisme dont les critiques sont si rares que c’en est douteux. L’image d’Epinal ? Un savoir “savant” produit par un professionnel compétent est vulgarisé par la compétence d’un journaliste qui, tel Prométhée, va le chercher au péril de sa vie, puis l’offre à la population béate. Mais le processus est-il “bon” en soi ?

Commentaire d’Ariane Beldi

Voici un autre angle d’approche d’une problématique de plus en plus fréquemment évoquée publiquement par les milieux dits “sceptiques” et certains scientifiques: la vulgarisation des connaissances scientifiques plutôt que la vulgarisation du processus de construction des connaissances scientifiques. Avec une question-clé: quelle quantité de connaissances scientifiques est-elle nécessaire pour permettre aux citoyens lambda de participer aux débats sur la pertinence et l’éthique des orientations scientifiques de la recherche publique et privée?

See on www.lemonde.fr