Sur un fil de la toile #12 | L’élection du Conseil fédéral par le peuple ou la disqualification du parlement au profit de l’UDC zürichoise

Hetelia_Switzerland_TransLes opposants à l’initiative de l’UDC visant à instaurer l’élection du Conseil Fédéral par le peuple nous répètent que cela causerait une rupture historique en faisant passer la Suisse dans un régime politique similaire à ce qui se fait en France ou en Italie. Cependant, dans une telle configuration politique, le peuple ne porte pas un gouvernement au pouvoir. Il élit un président, qui lui-même nomme alors un Premier Ministre, chargé à son tour de constituer un cabinet ministériel en soumettant à l’approbation du nouveau président et parfois du parlement, une liste de “papables”. Certes, les candidats à la présidentielle affichent souvent, ou du moins suggèrent, au cours de leurs campagnes, les noms des personnalités susceptibles d’obtenir le poste de Chef du gouvernement et de celles ayant des chances de devenir ministres dans celui-ci, ce qui signifie que les citoyens peuvent avoir déjà une idée du type d’exécutif qui résultera de leur choix. Mais, à ma connaissance, il n’existe aucune démocratie où les ministres sont directement élus par le peuple, comme cela deviendrait le cas si l’initiative de l’UDC devait être acceptée le 9 juin prochain.  Continue reading

Advertisement