Simplement correct #4 | Quand les questions dans le texte deviennent des affirmations dans les accroches

Kid_with_the_press_transJamais à cours de réformes du journalisme, voilà que la “Rédaction” des Observateurs.ch est en passe d’instaurer le glissement de la question à l’affirmation comme modalité révolutionnaire d’information! Et elle confirme aussi son goût pour le colportage d’attaques personnelles totalement gratuites contre les politiciens qui lui déplaisent!

Ainsi, dans une sorte de brève sur sur l’actualité de Cécile Kyenge, nouvelle Ministre de l’Intégration en Italie, l’accroche nous apprend que cette dernière prévoit d’instaurer la polygamie en Italie.

Ah bon? Comment cela? Ce serait assez dingue, non? Fort intriguée, on se lance fébrilement dans la lecture du reste et….on est très vite très déçue. Qu’apprend-t-on? Qu’en réalité, il s’agit d’une question, en plus purement rhétorique et bêtement polémique, lancée à la cantonade par une députée du PDL, le parti de Berlusconi, grand homme d’Etat devant l’éternel (bunga bunga!) et dont le sens aigu pour les saillies glauques semble avoir déteint sur ses membres:

Le ministre Kyenge compte aussi présenter une loi autorisant la polygamie, basée sur son expérience familiale au Congo ?

Même le Mattinonline, dont l’article des Observateurs.ch est pratiquement la simple reprise traduite, ne fait pas ce glissement! Ah oui, y a pas à dire, c’est beau le journalisme revu et corrigé par les champions auto-proclamés du politiquement incorrect! Du coup, on se retrouve avec du journalistiquement incorrect, mais alors littéralement incorrect, c’est-à-dire inexact et irrégulier!

D’une part, parce que l’auteur ici se livre à un contorsionnement visant à attirer le chaland en lançant une affirmation fausse qu’un paragraphe plus loin dément directement, mais sans qu’il le signale lui-même. C’est donc une manière assez grossière de se dédouaner de toute responsabilité, puisque les données factuelles sont quand même présentes. Sauf que si les gens venant sur le site des Observateurs ne lisent pas l’article, ils en retiendront uniquement l’accroche qui nous dit que La nouvelle ministre du gouvernement italien, née d’un père polygame, prévoit d’instaurer la polygamie en […]. Une vieille astuce de journaliste pour frapper les esprits, mais généralement considérée comme une forme de tromperie du lecteur.

Kyenge_Accroche_08Mai2013

Et d’autre part, parce qu’il colporte de manière complaisante et sans aucune mise à distance critique des propos parfaitement injurieux et gratuits, cautionnant ainsi ce genre de traitement d’une personne publique. Alors, bien entendu, vous me direz que les attaques ad personam et les vannes font partie du cirque politique. Le petit problème, c’est que M. Windisch passe son temps à dénoncer la manière dont les journalistes – tous de gauche, c’est bien connu – se complairaient dans la dénonciation facile et s’ingénieraient à salir la réputation des personnalités de droite qui leur déplaisent! Or, Les Observateurs.ch font exactement pareil avec les personnalités et militants de gauche, mais en pire, comme le montre cet exemple, ou celui-ci, que j’avais déjà relevé il y a quelques temps!

Apparemment, M. Windisch a décidé de faire de sa vision de l’actualité suisse libérée de la pensée unique (c’est ainsi qu’il décrit sa plateforme) un exemple flagrant de ce qu’il ne faut surtout pas faire en journalisme!

One thought on “Simplement correct #4 | Quand les questions dans le texte deviennent des affirmations dans les accroches

Comments are closed.