Link

Au fil de mes lectures #3-1 | Les Femen, entre Warhol et l’entarteur

Newspaper_folded_bwLeTemps.ch | Les Femen, entre Warhol et l’entarteur: Une critique plutôt élogieuse des FEMEN, même si l’auteur ne semble pas pouvoir se forger une opinion sur ce mouvement. Mais, est-ce vraiment à cause des messages et des modes d’action des FEMEN? Ou est-ce plutôt parce que, comme elle le dit, il n’existe pas un féminisme et que, du coup, elle se demande dans quelle direction la promotion des droits et de la dignité de la femme va? En d’autres termes, n’est-elle pas simplement indécise devant la complexité des phénomènes que l’on regroupe sous l’étiquette “féminisme”? C’est l’impression que j’ai et un sentiment que je partage aussi parfois.

On a dit: les Femen dépassent les bornes. Bien sûr puisqu’elles testent les limites, les miennes, les vôtres, celles de la société dans laquelle elles évoluent. Pas étonnant que le magazine satirique Charlie Hebdo leur ait ouvert ses portes pour un numéro spécial 8 mars sous le slogan: «Mêmes combats. Mêmes ennemis».

[…]

«Qu’en pensent les vraies féministes?» se demandent scandalisés plusieurs internautes. Mais de quelles vraies féministes parle-t-on? Les Femen ont justement réussi à mettre en évidence un fait qu’il faudra bien finir par comprendre: il n’y a pas un seul féminisme mais plusieurs, dont les origines, les priorités et les objectifs sont parfois contradictoires. C’est une pensée en mouvement, et les Femen en sont une incarnation très contemporaine.

One thought on “Au fil de mes lectures #3-1 | Les Femen, entre Warhol et l’entarteur

Comments are closed.