Sur un fil de la toile #7-1 | A quel point est-il facile de créer une théorie du complot?

topsecret2Très facile, comme le démontre de manière amusante ce générateur automatique de théorie du complot. J’ai donc réalisé une petite expérience amusante: j’ai entré dans le formulaire certains éléments du discours des europhobes suisses et, ô miracle, on retrouve bien le type de propos qu’ils tiennent, notamment sur le site Les Observateurs.ch, concernant l’Union Européenne et les partisans de l’adhésion de la Suisse à cet ensemble. Comme quoi, ils ne vont pas chercher leurs arguments très loin! Surtout, on se rend alors compte qu’une bonne partie de la rhétorique des opposants à l’UE tient bien de la pure théorie du complot! Voici ce que ça donne (les termes entrés dans le formulaire apparaissent en gris foncé, le reste du texte étant pré-formaté et le même quelle que soit la manière dont vous remplissez les champs):

Le grand complot, ce qu’Ils ne veulent pas que vous sachiez…

Dans le but de comprendre la destruction de la suissitude vous devez réaliser que tout est contrôlé par l’Union Européenne mais a été monté par les traîtres europhiles avec l’aide de l’élite libérale-progressiste, si déconnectée de la réalité du peuple.

La conspiration débuta tout d’abord pendant les négociations des bilatérales avec l’UE, faisant suite au rejet de l’EEE par le peuple, dans les travées du parlement et les cercles de réflexions. Ils ont été responsables de beaucoup d’évènements à travers l’histoire, y compris l’entrée de la Suisse dans l’ONU.

De nos jours, les membres de la conspiration sont partout. Ils peuvent être identifiés par leur tendance à couper les cheveux en quatre.

Ils veulent écraser les vrais patriotes de l’ASIN et de l’UDC et emprisonner les résistants de Zürich en utilisant un Thalys.

Dans le but de s’y préparer, nous devons tous nous réfugier dans le réduit national. Etant donné que les média sont tous contrôlés par les droits-de-l’hommistes nous devrons dorénavant obtenir nos propres informations par les Observateurs.ch.