Journées doctorales de la Société française des Sciences de l’Information et de la Communication 30-31 mai 2013

Call_For_EntriesLa Société française des Sciences de l’Information et de la Communication (SFSIC) annonce l’ouverture de la période de dépôt de propositions de présentations pour ses journées doctorales, qui commence aujourd’hui et se terminera le 28 février 2013. Les journées doctorales, elles-mêmes, auront lieu Conservatoire National des Arts et Métiers de Paris, CITS – 16DP30 – 292, rue Saint Martin – 75141 Paris Cedex 03, les 30 et 31 mai 2013.

Je ne peux que recommander aux doctorant(e)s en médias et communication de 2ème année (et oui, il faut avoir eu le temps de produire quelque-chose!) de tenter leur chance, même si l’idée de s’exposer publiquement avec son début de thèse peut se révéler un brin intimidante, voir angoissante. Mais, outre que cela permet au/à la thésarde de sortir de sa cellule de moine/nonne et de socialiser un peu avec ses pairs, c’est aussi une excellente occasion de partager son travail avec d’autres bagnard(e)s du doctorat et de se confronter au regard de chercheurs/euses plus expérimenté(e)s, qui, pour la plupart, se feront un plaisir de donner de bons conseils. Donc…

…à vos claviers!

La proposition ne doit pas dépasser 800 mots, être visée par le directeur de thèse et couvrir deux aspects-clé d’une recherche: son inscription dans une tendance théorique plus large et une réflexion sur la méthodologie utilisée. En d’autres termes, il s’agit pour le/la doctorant(e) de prendre une certaine distance par rapport à son sujet, afin de pouvoir montrer en quoi il se rattache à d’autres écoles (ou s’en dissocie) et ce qu’il apporte de nouveau au corpus de connaissances déjà accumulés. C’est donc le moment pour lui/elle de se poser l’angoissante question de sa réelle maîtrise de son sujet, des références académiques à son domaine et donc des travaux qui ont précédé le sien et sur lequel il se base partiellement. Ce genre d’exercice permet aussi  de faire le point sur ses propres travaux et de s’obliger à les synthétiser dans une présentation qui ne devra pas dépasser 20 minutes, chrono en main! Il n’y a pas de sujets ou de thèmes pré-définis. Comme le dit l’annonce, à charge pour le doctorant de montrer en quoi son approche s’inscrit bien dans le champ scientifique des SIC.

Le processus d’évaluation des propositions se fera selon les règles de l’art, soit de manière anonyme, en double-aveugle par le comité scientifique et les futurs sacrifiés seront avertis d’ici au 15 mars 2013.  Ils devront rendre le texte définitif de leur contribution au 1er mai 2013.

Lisez bien les instructions données par le comité scientifique, dans la mesure où  il semble assez clair que seules les propositions les respectant seront retenues!

Bonus:

Couverture du numéro de la RFSICJ’en profite pour recommander un petit tour sur le site de la nouvelle revue académique de la SFSIC, qui propose des articles en accès libre sur la plateforme OpenEdition. Le numéro 2 vient de paraître et porte sur La communication et la diversité culturelle.