Aside

Reblog | Réponse de Caroline Fourest à ses détracteurs désirant faire annuler son intervention à la fête de l’Huma

Je me permets de relayer la réponse de Caroline Fourest à ceux de ses détracteurs qui tentent de faire annuler son intervention à la fête de l’Huma. Elle y propose une mise au point des plus bienvenue. Elle donne également quelques exemples de ses sources concernant les Frères Musulmans et tout particulièrement une de leur principale figure en Europe, le prédicateur Youssef al Qaradhawi. En effet, la plupart de ses détracteurs l’accusent de mentir au sujet de ces mouvances et de se servir du prétexte de la dénonciation des mouvances radicales pour s’en prendre en réalité aux musulmans dans leur ensemble. Elle poste aussi un lien vers sa fameuse tribune, que le Wall Street Journal avait alors accepté de publier, mais sous un titre qu’elle n’a jamais voulu et qui ne reflète absolument pas le contenu de son texte. Le titre qu’elle envisageait était: Islamism and Muslim brotherwood : a challenge for Europe (pas “War for Eurabia“). Et comme le démontre cet article de Conspiracy Watch, qu’elle cite aussi, la plupart des néoconservateurs, notamment une de leurs têtes de pont en Europe, Bat Ye’or, l’accusent justement d’être une complice d’Eurabia, ce qui élimine presque d’office le soupçon d’une quelconque adhésion de Fourest aux idées de ces gens.

Caroline Fourest

Ces derniers jours, mes agresseurs Belges ont lancé une consigne — relayée par Oumma.com, les Indigènes de la République et leurs alliés des Indivisibles ou d’Egalité et réconciliation — pour venir saborder ma conférence contre le FN prévue ce samedi, à 17h, à la Fête de l’Huma.

But de la manoeuvre ? Intimider ceux qui entendraient mes appels à la vigilance contre l’intégrisme et ses alliés (en l’occurrence les groupes qui veulent saborder la conférence). Mais peuvent-ils le dire comme ça… Il faut bien trouver une astuce. En l’occurrence, faire croire que ma conférence contre le racisme anti-musulmans du FN sera “islamophobe” ! Plus c’est gros, plus ça passe.

La vidéo de leur agression en Belgique

Pour justifier leurs agressions, passées et à venir, mes détracteurs rament… J’ai derrière moi 15 ans de prises de positions publiques, 14 livres, plus de 300 conférences et je n’ose imaginer combien d’articles ou tribunes…

View original post 601 more words

4 thoughts on “Reblog | Réponse de Caroline Fourest à ses détracteurs désirant faire annuler son intervention à la fête de l’Huma

  1. brom says:

    En fait, quand je parlais d’agressions physiques de F. Venner, je parlais surtout de celle envers Pierre Tevanian (lire le lien jusqu’au bout: http://lmsi.net/Je-suis-tombe-par-terre-c-est-la). Quant au soi-disant combat de C. Fourest pour le “droit à la caricature”, voyez ce qui est arrivé à un modeste bloggeur qui a commis le crime de caricaturer Caroline Fourest : http://generationm.over-blog.com/pages/Caroline_Fourest_et_sa_fascination_pour_lIslam-2236462.html

    Je vais vous donner 2 exemples précis de l’imposture intellectuelle de C. Fourest: face au maire de Sarcelles, elle accuse ses conseillères municipales de ne pas serrer la main aux hommes (sur cette video entre 9’20 et 9’50:http://www.youtube.com/watch?v=UJ_bv6XIvCg); face au vigoureux démenti de celui-ci, complètement sûr de lui, elle fait machine arrière, réalisant que sa contre-vérité est démasquée: elle tente alors piteusement de se rattrapper en disant que c’est une question… hors ce n’était pas une question, comme le montre un visionnage depuis le début: elle a affirmé quelque chose qui était faux (“quand je vois des élus…” dit-elle, il est clair qu’elle n’a rien vu du tout, mais s’est basée sur des ouï-dires), puis quand sa contre-vérité a été révélée, elle a tenté de transformer sa fausse affirmation en une question.

    Un autre exemple quand elle affirme “Le mot «islamophobie» a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère. Il a pour la première fois été utilisé en 1979, par les mollahs iraniens ” dans Libération (http://www.liberation.fr/tribune/0101461427-ne-pas-confondre-islamophobes-et-laics); c’est faux puisque le mot était utilisé au moins depuis 1910 (http://www.differences-larevue.org/article-islamophobie-dans-la-langue-fran-aise-des-1910-64081190.html), et cela rend la première partie de sa phrase (“Le mot «islamophobie» a une histoire, qu’il vaut mieux connaître avant de l’utiliser à la légère”) encore plus risible: cette sévère recommandation, elle aurait en effet été inspirée… de la suivre elle-même.

    Like

    • En faisant référence à sa “copine judokate” F. Venner, vous parliez bien de l’altercation à l’ULB, que Tevanian, dans cet article, s’ingénie à présenter comme une agression de Suhail Chichah par cette dernière, alors qu’il a simplement trébuché contre elle en reculant. Il n’a donc pas du tout été violemment pris à parti. De plus, considérant que c’est quand même lui qui a déclenché l’interruption intempestive du débat à l’ULB, pour débiter des mensonges éhontés à propos de Caroline Fourest (notamment sur sa tribune au WST, dont le titre “War on Eurabia” a été choisi par la rédaction et non pas Fourest, et dans lequel elle ne met certainement pas en doute la capacité des Arabes ou des musulmans à s’intégrer dans les sociétés européennes) et des accusations graves, c’est franchement un peu gros d’essayer ensuite de le faire passer pour une victime de cette dernière. Lui et son groupe d’étudiants auraient aussi bien pu faire comme tout le monde: s’asseoir tranquillement dans le public, écouter les débats, prendre des notes, puis, au moment de la session de questions-réponses ou d’interaction avec l’assistance, faire connaître leurs objections aux idées de Caroline Fourest. Mais, je suppose que cela aurait supposé respecter sa liberté de parole et reconnaître sa légitimité à participer à un débat politique, ce qui était manifestement au-dessus de leurs forces. Apparemment, certaines personnes n’ont toujours pas intégré que vivre en démocratie, suppose de souvent supporter, en faisant le poing dans la poche, que d’autres citoyens disent des choses déplaisantes, voir choquantes, sans leur coller un marron dans la figure ni chercher à les faire taire par des moyens plus ou moins directement violents. Par contre, rien ne les empêche de faire usage de la même liberté d’expression pour les contrer. Mais, évidemment, ça demande un peu plus d’efforts intellectuels que d’aller vociférer “burqa-bla-bla” (un comble quand on sait que Fourest s’est opposée à la loi visant à interdire le voile intégrale dans les espaces publics en France, mais enfin, passons….) dans une assemblée!

      Concernant l’allégation d’une agression que Tevanian aurait lui-même subit de la part de Caroline Fourest, il y a quelques années, elle n’est tout simplement pas vérifiable, vu que personne d’autre n’y fait référence nulle part ailleurs. Du moins, je n’ai rien trouvé, mais si vous avez des évidences, je suis preneuse…. Et vue la manière dont il tord les faits tels qu’ils se sont déroulés à l’ULB, j’ai quelques raisons de ne pas ajouter foi à cette accusation.

      En introduisant votre deuxième exemple, vous oubliez commodément de relever qu’elle ne parlait pas de femmes musulmanes, mais juives orthodoxes, et si l’on regarde attentivement la vidéo, on se rend compte qu’elle agrée au fait que des membres élus d’un conseil municipal ne devraient pas porter leur kippa dans cette enceinte étatique. Elle reste donc cohérente avec elle-même et sa défense de la laïcité, malgré l’apparente confusion sur cette histoire spécifique.

      Au sujet du terme “islamophobie”, ce sont bien les mollahs iraniens qui ont inauguré son usage dans le sens où l’on entend aujourd’hui, soit une attitude consistant à attaquer systèmatiquement l’islam de manière indue, afin de réduire au silence toute contestation interne de leur régime théocratique, notamment de la part des femmes. Certes, Caroline Fourest aurait dû préciser dans cet article qu’elle parlait de son histoire récente, mais cela ne signifie pas que l’ensemble de son œuvre ne vaut rien, simplement parce qu’elle lui arrive d’être moins précise. En effet, il suffit de lire son livre “Tirs Croisés”, pour se rendre compte que c’est bien de cela qu’il s’agit.

      De fait, vous aurez beau chercher à collectionner toutes ses bévues et oublis, qui prouvent simplement qu’elle n’est pas infaillible, à l’instar de chacun d’entre nous, cela ne vous permettra certainement pas de disqualifier en bloc tout son travail. Pour cela, il faudrait que vous en preniez connaissance sérieusement et que vous commenciez à vraiment répondre à ces écrits sur le fond. Or, pour l’instant, je n’ai vu aucun des détracteurs de Fourest le faire. Ils se contentent tous, comme vous le faites, de relever ici ou là des imprécisions ou des confusions, les montent en épingle et en font des preuves qu’elle serait raciste, islamophobe et de manière générale, une mauvaise journaliste.

      Vous savez à qui les détracteurs de Caroline Fourest me font penser? Aux militants créationnistes. Au lieu de chercher à démontrer en quoi leur théorie serait plus vraie ou scientifique que celle de l’évolution, ils s’ingénient à chercher les “trous” dans les connaissances liées à l’évolution et à interpréter les interrogations des scientifiques, surtout lorsqu’elles débouchent sur des controverses, comme des preuves de sa fausseté. Ils remplissent alors ces “lacunes” avec des à priori. Les adversaires de Caroline Fourest ont une attitude analogue. Au lieu d’analyser honnêtement et sans à-priori rigide ses idées ou de répondre directement à ses arguments, ils n’ont de cesse de chercher la moindre faille ou ambiguïté dans ses propos (plutôt à la TV, à la radio ou dans ses éditos, que dans ses livres ou ses articles de fond, évidemment beaucoup plus longs à lire) qui leur donne à penser qu’il s’agit-là de symptômes incontrôlés de son imposture idéologique, ou de souligner que tel ou tel “grand intellectuel” l’aurait désavoué, ce qui constituerait, selon eux, une disqualification automatique qui les dispenserait aussi de l’écouter. De fait, ils pratiquent une méthode qui se rapproche beaucoup de celle des créationnistes, laquelle a été définie ironiquement par certains scientifiques comme la “science des trous”. C’est ainsi qu’ils cherchent avant tout à jeter le discrédit sur Fourrest, plutôt que d’écouter attentivement ce qu’elle dit et de prendre ses arguments au sérieux.

      Like

  2. brom says:

    Bonjour,

    A propos de la réponse de C. Fourest, vous remarquez qu’elle ment lorsqu’elle dit que la seule chose qui lui est régulièrement reprochée par ses adversaires est sa tribune “War on Eurabia”… En fait les signataires donnent de nombreux autres exemples.

    On pourrait ajouter à cela ses clichés racistes contre les maghrébins (http://hichamhamza.wordpress.com/2012/09/07/bhl-fourest/), les agressions physiques de sa copine judokate F. Venner (http://lmsi.net/Je-suis-tombe-par-terre-c-est-la), le fait qu’elle ait collaboré avec des gens comme Pascal Hilout, Pierre Cassen ou Anne Zelensky (liés à l’extrême-droite), les contre-vérités qu’elle a propagées sur l’origine du mot “islamophobie” pour tenter de délégitimer ceux qui la combattent (http://www.indigenes-republique.fr/article.php3?id_article=1679)… etc, etc

    Like

    • Non, je n’ai pas remarqué qu’elle mente dans ce billet. Il se trouve simplement qu’elle tenait à clarifier cette histoire de da tribune au WST qui tourne en rond depuis un bout de temps, relayée par des gens qui croient y voir son adhésion aux thèses de l’Eurabia. Elle a déjà répondu aux diverses autres allégations mensongères de la pétition par le passé et elle ne tenait probablement pas à se répéter une énième fois.

      Par ailleurs, l’exemple que vous donnez du soi-disant racisme anti-maghrébin de Caroline Fourest n’en est simplement pas un. Il ne s’agit que d’une sur-interprétation d’une plaisanterie de connivence, mais qui reflète bien l’obsession de certain à voir du racisme, même inconscient, au détour de chaque phrase. Si sa blague s’était voulue dénigrante et stigmatisante, vous pensez sérieusement que BHL, qui ne semble pas avoir corrigé Fourest sur cette qualification de Maghrébin, ne s’en serait pas offusqué le premier? Ou pensez-vous peut-être qu’il n’ait pas vécu suffisamment longtemps au Maghreb et trop longtemps en France pour pouvoir s’offenser de remarques xénophobes?

      Quand à l’accusation que vous portez contre Fiammetta Venner, elle est simplement calomnieuse. Je suppose que vous faites référence à l’altercation avec Suhail Chichah à l’ULB. Il faudrait peut-être mettre les points sur les “i”. Non content de saboter la discussion à laquelle Caroline Fourest et Fiammetta Venner étaient invitées, il a fait preuve d’une réelle agressivité aussi bien verbale que physique à leur égard. Ce n’est pas Fiammetta qui est l’agresseur, mais lui qui a fait des gestes menaçants à son égard, ce que la plupart des témoins sur place ont rapporté et ce que les images vidéo montrent assez bien. Vouloir faire passer Suhail Chichah pour une victime, alors qu’il a violé tous les principes de base du débat et de l’échange d’idées dans l’enceinte universitaire, offrant au passage un exemple déplorable à ses étudiants, c’est vraiment l’hôpital qui se moque de la charité!

      Enfin, pardonnez-moi un peu de rigoler de votre tentative de culpabilisation par association. Parce que des membres fondateurs de Riposte Laïque ont contribué autrefois à ProChoix, cela ferait de Caroline Fourest automatiquement une alliée des idées de Riposte Laïque? Est-ce que vous vous rendez compte de l’absurdité de votre argument, surtout à la lumière des faits? Ces personnes n’ont contribué que quelques articles à ProChoix, et c’était avant la fondation de Riposte Laïque, dont Caroline Fourest a rapidement dénoncé la dérive anti-islam et identitaire. Une critique que ces personnes n’ont pas supportée. Depuis, elles ne ratent pas une occasion de vomir sur elle. De fait, il y a à peu près autant de convergence idéologique entre Caroline Fourest et RL qu’entre elle et les signataires de la pétition lancée sur Oumma.

      De mon côté, dans mon avant-dernier billet, j’ai listé les manipulations et mensonges du texte de la pétition en question! Vous verrez, c’est autrement plus gratiné que les quelques petits écarts ou ambiguïtés de Caroline Fourest que ses détracteurs s’entêtent à monter en épingle….
      https://arianebeldi.wordpress.com/2012/09/10/commentaire-a-chaud-3-la-petition-qui-reunit-les-detracteurs-de-caroline-fourest/

      Like

Comments are closed.