Sur un fil de la toile #1-3 | Au musée romain de Nyon avec Alix: La bande dessinée et la reconstitution archéologique

Ce vendredi 8 juin 2012, dès 18h30, sera inauguré une exposition au Musée Romain de Nyon, en Suisse (pour la localisation précise, voir la carte ici), qui devrait particulièrement intéresser les amateurs de bandes dessinées, notamment, d’Alix et de son “père”, Jacques Martin. Intitulée “archéoAlix: L’antiquité imag(in)ée par Jacques Martin“, elle propose une autre manière d’aborder l’antiquité gréco-romaine, au-travers d’une oeuvre hybride, entre fiction, imagination et données historiques et archéologiques.  En effet, les aventures du héros gallo-romain et de son jeune compagnon égyptien, Enak,  se fondent toutes sur une recherche attentive, rigoureuse et approfondie du contexte historico-archéologique dans lequel son auteur le fait évoluer. Il a un tel soucis du détail architectural, culinaire, vestimentaire et esthétique, que cela lui a été reproché par une partie du publique lorsque le résultat s’éloignait trop de l’image communément relayée par le cinéma (notamment de peplum) et un imaginaire populaire plongeant ses racines dans les représentations de l’antiquité entre le 16ème et le 19ème siècle (comme il le raconte dans son ouvrage “Avec Alix”, paru en 1987 et ré-édité en 2002 dans une version augmentée). Selon le prospectus du musée, cette exposition comporte notamment des planches originales, des dessins et des films d’entretien avec Jacques Martin, qui nous a malheureusement quitté l’année dernière, après une longue maladie. Cependant, son oeuvre lui survit, non seulement grâce à un public en partie renouvelé, mais aussi parce que d’autres auteurs ont pris le relais.

L’exposition temporaire sera ouverte du 9 juin 2012 au 15 avril 2013. Voici une photo de StreetView pour mieux identifier l’endroit